Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2011

Le carton et la toile

Après des semaines de travail au pastel l’envie de l’huile me démangeait.

Ayant récupéré des cartons d’emballage d’un format satisfaisant, j’ai essayé de faire un portrait sur un de ces cartons, à l’huile.

Malheureusement, il n’est pas donné à tout le monde d’être aussi génial que Toulouse-Lautrec, et mon portrait sur carton a été un bide.

 

Déjà, le modèle, une jeune femme, ne m’inspirait guère. Cheveux courts enserrés dans un bandeau orange, elle portait une robe de style grec d’un bleu électrique. Elle était assise dans un fauteuil jaune, et derrière elle un grand tissu magenta…Trop de couleurs tue la couleur, j’étais perdue.

En plus, le carton boit l’huile et la peinture se fige vite. Et ça je le sais, mais ça surprend quand même, surtout quand on ne l’a pas pratiqué depuis plusieurs années.

 

peintures0048.jpg

 Toulouse-Lautrec

 

Aussi, cette semaine, j’ai pris une toile que j’avais préparée granuleuse à souhait, comme cela me plaît toujours. Le lisse me plonge dans l’ennui…

Le modèle de cette nouvelle séance était habillé aussi, mais l’harmonie des couleurs était bien meilleure. De longs cheveux libres, vêtue de violet, elle était assise dans le même fauteuil, cette fois recouvert d’un tissu rouge, et portait une quantité de gros colliers très décoratifs.

Tous les éléments étaient réunis pour que je prenne le maximum de plaisir, ce qui s’est produit. J’étais très fière de moi.

 

Et puis mon enthousiasme a été douché, comme souvent, parce qu’avec le recul, je me rends compte qu’il y a des tas de choses qui ne vont pas.

Des épaules trop carrées, un bras mal fichu, un oeil bizarre...Sans compter tout ce qui devra être terminé : la main, les cheveux, le fond, la robe, les colliers...

Et voilà encore une toile qu’il va falloir beaucoup travailler avant qu’elle soit présentable. Mais ce sera avec tellement de plaisir !

Alors…patientons, travaillons, prenons du plaisir !

 

All2011_01220012.JPG