Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2011

La magie

 

 

Hier je suis arrivée à l’atelier d’art où allait poser un modèle.

Des soucis me tracassaient, des soucis comme on en a tous. Soucis du quotidien, soucis de la vie.

 

 

Déjà rien que le fait d’entrer dans la salle où j’allais peindre, je me suis sentie plus légère, sereine. J’ai oublié mes angoisses.

 

Contrairement à l’habitude, il y avait peu de monde : il faisait trop beau dehors, les artistes étaient allés à la plage…

 

Le modèle est arrivé. J’avais déjà peint cette jeune femme dans diverses poses et avec différentes techniques. Là elle était simplement assise, sur un siège surélevé d’où elle nous dominait. Ce qui donnait un angle de vue en contre-plongée sur son visage.

 

Elle posait nue, mais j’ai décidé de faire simplement un portrait, sur une petite toile, avec de la peinture à l’huile.

 

Elle a un long cou, un port de tête gracieux, de grands yeux aux immenses paupières. Sa bouche n’a pas ce pli tombant qui donne à la plupart des modèles cet air triste ou boudeur qu’on ne peut guère éviter quand on reste dans la même position pendant plus de deux heures.

 

Elle était assise sur un paréo de style africain sur lequel figuraient des zèbres dont les graphismes noir et blancs m’ont inspiré un fond exotique que j’ai juste esquissé.

 

 

portrait, peinture, nu, huile

 

 

J’ai pris grand plaisir à exécuter ce portrait et c’était un instant magique, quand, au fur et à mesure, je précisais les ombres et les lumières.

 

Je pense que je n’y retoucherai pas. Mais il ne faut pas dire : « Fontaine… »