Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2008

Star portrait

Voici un moment que je ne suis venue publier sur ce blog !
Je suis étonnée toujours de voir un nombre assez régulier de visiteurs passer voir ce blog, et de constater qu’il s’y laisse un nombre de commentaires si restreint.

Je voulais vous parler d’une série d’émissions que j’ai découverte par hasard, un dimanche et dont j’ai regardé trois opus.
Cette émission s’appelle « star-portraits ». Le principe est intéressant. Il est très bien décrit dans ce post :

http://www.ciao.fr/Star_Portrait_France_5__Avis_1120366

Regardez bien toute la page.

En tant qu’artiste pratiquant le portrait devant modèle vivant, je peux ajouter à ce descriptif enthousiaste quelques réflexions personnelles.

J’ai eu trop l’impression que la plupart des artistes peintres choisis pour faire le portrait de la « star » laissaient passer le temps de pose, pourtant long (trois heures au total) sans s’investir vraiment sur leur tableau. J’avais chaque fois une sorte de frustration de les voir patiner sans avancer. Il me semblait que, sachant qu’on allait les laisser prendre des photos en fin de séance, ils comptaient trop sur ces photos pour finaliser l’œuvre dans l’intimité de leur atelier.
Alors que moi qui pratique cet exercice chaque semaine devant un modèle vivant, je m’acharne à utiliser chaque seconde du temps de pose pour construire, mettre bien en place, affermir, affiner mon travail, et que je ne suis jamais si contente que lorsque le portrait est pratiquement terminé à la fin de la séance ! (qui ne dure que deux heures et quart....)

0e9f29c380ede0f00e58c4899fc73cdd.jpg

Portrait de Kiwi

Plusieurs de ces peintres n’ont d’ailleurs pas caché qu’ils ne travaillaient pratiquement jamais devant un modèle vivant, et se servaient de photos pour créer leurs toiles.

Et je trouve ça très dommage. Une seule artiste semblait rompue à l’exercice, c’était Magali Cazot :

http://www.magalicazot.com/galerie/index.php?cat=1

Le portrait qu’elle a fait de Bruno Solo n’était, à mon avis, pas très convaincant, mais au moins elle n’a pas repris une toile neuve pour travailler à partir d’une de ses photos, comme l’ont fait les autres peintres de cette même séance. Elle a poursuivi dans son atelier le tableau-même qu’elle avait entrepris en présence du modèle.

Evidemment, cela se discute. Puisque la photo existe…Les plus grands ont utilisé ce support comme point de départ d’une œuvre.

Mais enfin j’ai la faiblesse de penser que rien ne vaut la présence d’un modèle vivant, qui bouge, dont les traits se creusent et se révèlent au cours de la séance. Peindre d’après une photo ne me paraît pas aussi passionnant, pas aussi vibrant. Surtout si l’exercice consiste à faire une copie-conforme de cette photo.

Dans le fond, tous les vendredis, je le fais mon star-portrait, même si les modèles que je peins ne sont pas des célébrités !

Commentaires

le dessin est un monde fascinant. Je suis trés loin de maitriser mes crayons et mes pinceaux. Chaque fois que je me mets devant une feuille blanche, je le fais avec tout mon coeur et beaucoup de plaisir.Il y a trop de personnes qui désirent la renommée. Comme dans le monde du sport! hélas! prenons déjà le temps de nous faire plaisir avant qu'il ne soit trop tard.......

Écrit par : mams | 09/05/2008

En art, le plaisir est mon seul moteur ! J'adhère donc tout à fait à ce que vous dites, cher(e) inconnu(e) !

Écrit par : amande | 09/05/2008

Hey Amande, ce portrait de Kiwi est -comme toujours- réussi. Très !

Écrit par : alienamour | 25/05/2008

Coucou, Alienamour ! Il y avait longtemps que je n'avais pas eu de petit commentaire de toi, cela me fait plaisir !
Et merci pour le compliment !
Kiwi vient d'être exposée avec bien d'autres tableaux pendant quinze jours, elle a attiré quelques attentions...

Écrit par : amande | 25/05/2008

evidemment, totalement d'accord avec cette approche du modele vivant...
Et vous savez probablement pourquoi si peu de peintres le pratiquent...Tout simplement parce que l'exercice est difficile..!
Je m'efforce de le pratiquer le plus souvent possible.

.. il faut une dexterité solide et un oeil vif! lol
et cela n' est pas donné à tt le monde
Trop nombreux sont les peintres qui ne savent pas le faire..
Trop nombreux sont les peintres qui doivent se remettre en question!
(je ne parlais pas de vous, bien sûr , qui travailllez avec talent)
bonne continuation!

Écrit par : Yann | 28/05/2008

Merci, Yann. Je pense comme vous que trop de peintres s'en remettent à la photo qui mâche le travail. Ils se privent de beaucoup de choses...

Écrit par : Amande | 03/06/2008

Bonsoir Amande,
J'ai regardé l'émission star-portrait consacrée plus à Sébastien, -me semble-t-il- qu'aux artistes eux-mêmes. Un peu déçu. Les séances de rattrapage "photo" doivent fausser l'exercice. Bien sûr Sébastien a pris, sans risque, le tableau -en fait sa photo agrandie- où il lui semblait être le mieux. Le naïf m'a semblé trop fruste et trop "racoleur" (le rugby, le cirque...). Celui de la dame m'a semblé beaucoup plus intéressant, plus personnel. Ses imperfections (?) ou erreurs factuelles (couleur des yeux par ex) auraient méritées d'être mieux expliquées. Mais l'artiste est-il le mieux placé pour le faire?
Votre avis m'intéresse.
Je pense que vous auriez fait quelque chose de très personnel.
A propos, vous êtes un peu paresseuse? Je ne vois pas beaucoup de nouvelles oeuvres!
Vous savez que nous les attendons.
Amitiés bretonnes.
François

Écrit par : François | 06/07/2008

Cher François je rejoins tout à fait votre analyse. Il faut dire que Sébastien est le genre de personne qui occupe toute la place quand il est présent...Au demeurant plutôt sympathique, on peut lui accorder le bénéfice du doute : il a préféré le portrait classique peut-être pour que son entourage ne soit pas effarouché par une interprétation trop personnelle d'un artiste. Peut-être aussi que les autres ne lui plaisaient pas...
Je me demande aussi si les artistes ne sont pas troublés par le fait que le modèle parle, bouge, par la présence des caméras et de la journaliste. Ce ne doit pas être évident. Dans l'atelier où posent mes modèles, silence et concentration sont de rigueur. L'artiste est fragile, la création est toute une alchimie.
N'empêche que j'aimerais bien être confrontée à ce genre de challenge, sans doute parce que j'ai le gout du défi...

Paresseuse, moi ? Mais je n'arrête pas ! Rassurez-vous, il y aura bientôt du nouveau sur mon blog et aussi sur mon photoblog. Il suffit que je m'y mette...

A ne pas manquer en rediffusion jeudi prochain, le star portrait de la chanteuse-actrice Dani. Je ne l'ai pas vue, celle-là, et je frétille de curiosité !

Avez-vous vu celui de l'actrice Ascaride (je ne me souviens plus de son prénom...). Il est plein d'émotion et m'a beaucoup plu. Ils vont sûrement le re-diffuser prochainement. A ne pas manquer non plus !

Amitiés de la bretonne expat
Amande

Écrit par : Amande | 07/07/2008

dans l'émission, l'artiste qui pose est à mon sens trop éloigné pour faire un portrait. Je suppose que les producteurs savent que le temps de pose est trop juste pour réaliser un tableau abouti. Perso je trouve que le travail fait d'après photo est beaucoup plus soigné, précis, et harmonieux dans la symétrie et les couleurs et rien n'empeche à l'artiste de ne pas se conformer à une reproduction pure et c'est là qu'un tableau prends toute sa dimension. J'ai vu des chefs d'oeuvres qui avaient été réalisé d'après photo après on a du talent ou on en n'a pas, la clef est là. On peut s'évertuer à défendre le portrait d'après modèle vivant mais si le résultat est toujours médiocre après plusieurs années de pratique la personne doit se remettre en question. Enfin les peintres du dimanche il y a et il y en aura toujours.

Écrit par : chris | 26/07/2008

Bonjour Amande,
J'ai eu la chance (grace à vous) de voir également les séances "Dany" et "Leb". En fait, qu'est-ce que j'attends d'un portrait? Une photographie? Ou plus, une ressemblance intérieure:le "point de vue" du peintre? Et alors, et c'est là où le problème arrive, bien que voyant à-peu-prés la même chose que l'artiste, j'ai "un point de vue" perso sur Leb ou Dany, que je connais comme tout le monde. A-t-on intéret à connaître le modèle pour juger l'oeuvre? Je vous quitte sur cette question et je vais surveiller mes hortensias malmenés par le suroît qui balaye la BZH actuellement. Amitiés.
François

Écrit par : François | 29/07/2008

Bonjour Chris et merci pour votre commentaire.
Sur le fait que le modèle est trop loin pour faire un portrait, je serais assez d'accord avec vous. Cela montre bien que la séance de pose n'est qu'un support pour une émission de télé. Il est certain que si les artistes pouvaient s'aprocher, choisir leur emplacement, avoir le silence, ce serait plus confortable pour eux, mais pas très télévisuel. Quoique...Enfin, ce serait une autre émission.
Quant à la supériorité du résultat en travaillant d'après photo, je n'en suis pas du tout convaincue. C'est une autre façon de travailler qui appauvrit le propos. Peindre d'après photo, c'est s'exonérer des difficultés que représente la mise en deux dimensions d'un "objet" en trois dimensions. Mais c'est aussi perdre le côté vivant, justement. La photo est prise à un moment où la personne n'est pas forcément elle-même. Il existe des portraits aux proportions parfaites où il manque ce côté humain, cette étincelle de vie, cette vérité révélée du modèle qui font qu'un portrait n'est pas seulement extérieur, mais aussi intérieur.
Evidemment, c'est plus flatteur de recopier, même en l'interprétant, une photo souriante, expressive, plutôt que de rendre le modèle dans sa méditation, ses traits qui s'affaissent, les rictus qui se creusent...
Mais je vous avoue que si "j'attrape" fréquemment la ressemblance devant modèle vivant, à partir d'une photo j'ai jusqu'ici échoué lamentablement dans mes tentatives.
Il m'arrive de peindre d'après photos, mais au service d'une intention et sans me préoccuper de la ressemblance, la photo n'est alors qu'un support dont je m'évade rapidement.
La copie minutieuse d'une photo m'ennuie profondément...

Écrit par : Amande | 30/07/2008

Bonjour François !
Je suis bien embarrassée pour vous répondre. Il est souvent dit qu'il est aussi difficile pour un peintre de faire le portrait de quelqu'un de proche, que pour un médecin de soigner une personne de son entourage.
Pour ma part, les modèles que je peins je les connais un peu, mais superficiellement. Leur moi intérieur m'est assez étranger. Quand il s'agit d'un personnage connu, bien sûr on a sa petite idée, mais connaît-on vraiment toutes les facettes de sa personnalité ? On a de lui une image extérieure, sûrement déformée par la médiatisation.

On dit aussi que le peintre se peint toujours lui-même, dans les oeuvres qu'il produit.

J'ai assez aimé la "séance" Dani, moins celle de Leb. Ma préférée reste celle de Ariane Ascaride. Cette femme est extrêmement sensible, et j'ai trouvé que les oeuvres étaient intéressantes.

Vos hortensias ont-ils beaucoup souffert ?

Écrit par : Amande | 30/07/2008

Les commentaires sont fermés.