Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2007

Exposition coquine

Je participe actuellement à une exposition de groupe dont le thème est « Gentiment coquin ».
Le choix des mots est un peu…timoré, pour ne pas dire un peu QQ (oui, cucul, si vous voulez !). Mais l’expo est très sympa, et finalement, si je participais avec réserve, craignant un état d’esprit un tantinet coincé, finalement je suis revenue de mes préventions.
Je vais vous expliquer pourquoi.

medium_AllAnDSCN2649.jpg
Coquine

Une des responsables de l’association était venue chez moi pour voir si ma production pouvait convenir à leur manifestation, et devant le choix de dessins que je lui proposais, elle avait écarté les plus olé-olé, m’expliquant qu’il n’était pas question de monter une exposition pornographique, mais une exposition «gentiment» érotique. Autrement dit : des porte-jarretelles, oui, des «origines du monde», non.


Je me le suis tenue pour dit, et je me suis contentée de choisir de jolies filles (il n’en manque pas parmi mes modèles…) nues que j’ai habillées de gracieux… déshabillés. Ce qui m’a beaucoup amusée.

medium_AnAllDSCN2463.jpg
Défilé de lingerie italienne

Lorsque j’ai porté mes dessins et une statue pour l’accrochage, j’ai eu le plaisir de les voir appréciés par les associés présents.

medium_AllDSCN2444.jpg
Désinvolte

Deux jours après, à l’avant-veille de l’accrochage, un coup de fil me demandait si je n’en avais pas d’autres, un peu plus «coquins», pour tout dire un peu plus hard, car ils voulaient installer tout en haut de l’expo (qui se situe dans un bâtiment sur trois niveaux) un «enfer» présentant les productions les plus provocantes. Et leur enfer, quoique pavé de bonnes intentions, était un peu maigrement pourvu (ce qui n’a rien d’étonnant, vu la censure exercée sur les pauvres artistes candidats, pardi !…)

medium_AllAnDSCN2726.jpg
Décidée

Alors j’ai encadré en catastrophe quatre de mes dessins les plus suggestifs, qui ne nécessitaient point d’affriolantes dentelles superfétatoires, et je les leur ai portés dare-dare.

medium_AllDSCN2732.jpg
Nu bleu

Vendredi dernier, c’était le vernissage. Très gai, très réussi. Une chanteuse à la superbe voix de soprano nous a interprété quelques chansons lestes de la belle époque.
medium_AllDSCN2748.jpg
Une esthéticienne à la fibre artistique avait peint le torse d’une charmante jeune femme, un body-painting très « gentiment coquin ». Il y avait un monde fou, et les œuvres d’art ont été appréciées, y compris mes encres, et surtout les moins « gentiment » coquines, pudiquement reléguées en « enfer » avec d’autres croustillantes productions…

Très coquine, finalement, cette expo, mais pas pornographique du tout. Non, non, non !!!

medium_AllAnDSCN2730.jpg
Exhibition

medium_AllDSCN2741.jpg


medium_AllDSCN2740.jpg

16/03/2007

Le plus dur…

Ouf, ça y est ! Le plus dur est passé !!!

Avant tout, je veux rétablir les choses et faire amende honorable, ou du moins me réjouir ici du revirement de notre ami qui semblait devoir nous faire subitement défection.
Il s’est ravisé, a repris courage, et a participé à l’exposition, ayant même réussi à créer quelques nouvelles pièces dans ce si court délai. Quel soulagement pour nous !!!
Il a mérité que je vous donne un aperçu de son travail. Il chine des outils anciens, et avec ce matériau, noble parce qu’il a déjà beaucoup travaillé entre les mains des artisans, il crée des animaux, des bateaux, avec beaucoup d’imagination et de sens esthétique.

medium_AllDSCN2713.2.jpg

Le cerf

L’accrochage a été hyper stressant.
Pour une fois, tous les artistes avaient suivi la consigne et apporté leurs œuvres dès neuf heures dans le lieu d’exposition : incroyable !!!
Seulement, la salle était encore encombrée du matériel utilisé par une exposition philatélique qui s’y était tenue les jours précédents… Il a donc fallu attendre qu’il soit enlevé, et qu’on nous apporte le matériel que nous avions réservé : grilles et cimaises mobiles, chaines d’accrochage etc… Et tout ce matériel nous est arrivé au compte-gouttes…Grrr !!!
Nous n’avons pu commencer à accrocher nos tableaux qu’à 10h30…
Une vraie catastrophe quand on sait quel travail cela représente d’organiser une centaine de tableaux plus ou moins hétéroclites de façon harmonieuse et agréable au visiteur. Il faut que les styles se coordonnent, que les couleurs s’enchaînent sans heurt, que toutes les œuvres soient mises en valeur sans que ce soit au détriment des voisines.

medium_AllDSCN2718.jpg

Vue générale

Enfin, nous y sommes arrivés.
Bien plus tard que prévu, puisque les autres années à 14h tout était prêt, alors que là il a fallu encore travailler l’après-midi. Les responsables d’accrochage ont mis beaucoup d’eux-mêmes pour réaliser un ensemble agréable à l’œil.

medium_AllDSCN2720.jpg

Vue générale

Puis est venue l’heure du vernissage. Elle était fixée à 18h30. Lorsque je suis arrivée vers 18h15 (je ne faisais pas partie des responsables du buffet), il devait y avoir une dizaine de personnes. J’étais verte. J’avais la crainte que cette manifestation n’attire pas beaucoup de monde. Plusieurs des personnes que j’avais invitées s’étaient excusées de ne pouvoir venir : c’est fou ce qu’il y a comme gens qui partent en voyage au mois de mars !
Or, tous les artistes qui exposent savent que le soir du vernissage est capital. Sa réussite détermine le processus du bouche à oreilles qui conditionnera le nombre des visites ultérieures. Et si on expose, c’est pour avoir le maximum de spectateurs tout au long de l’exposition !

medium_AllDétDSCN2659.jpg


Mais à 19 heures j’étais rassurée : un monde fou ! Au moins 150 personnes ont envahi la salle. J’ai fait mon discours de présidente dans une ambiance chaleureuse. J’ai présenté et situé le travail de chaque artiste avec brio (mais si, mais si, je suis une spécialiste du discours en public…discours improvisé, d’ailleurs, parce que je ne prépare jamais rien, mais quand on parle avec le cœur les mots viennent facilement ! Non merci, ça va, mes chevilles ne sont pas gonflées…).
J’ai évoqué avec une certaine émotion notre collègue disparu, mais sans m’étendre, il ne fallait pas casser l’ambiance…
Après j’ai présenté la musicienne qui allait nous régaler à la flûte traversière de quelques unes de ses propres compositions. L’écoute a été un peu troublée par d’incoercibles bavardages, mais une couronne de spectateurs attentifs a applaudi chaleureusement la performance. Tout le monde était content, surtout quand, après avoir remercié la jeune femme, j’ai lancé le signal de la ruée vers les canapés et les vins disposés sur les tables.

medium_AllAnDSCN2666.jpg

Après tout ce stress et ces émotions, j’ai pris beaucoup de plaisir à aller d’une personne à l’autre et à papoter. Et à savourer les compliments qui m’ont été faits. Mon ego s’ébrouait, doucement caressé par toutes ces paroles gratifiantes. Heureusement, il y avait aussi les taquineries de quelques copains pour m’éviter de devenir trop prétentieuse…

medium_AllDSCN2680.jpg

Mon coin "huiles"

C’est chouette, un bon vernissage !

03/03/2007

Stress

Dans neuf jours exactement j’expose avec l’association d’artistes dont je m’occupe. Et je n’ai rien de prêt…
Des soucis personnels n’ayant rien à voir avec la peinture m’ont empêchée de me mettre plus tôt à la préparation, mais aussi auparavant une flemmingite aiguë dont je crois que je vous ai parlé… J’ai honte…
Et maintenant je suis très en retard…
Et très stressée…

Mais en même temps, je sais bien que j’y arriverai. Sur les genoux peut-être, mais j’y arriverai !…

Je veux mettre des dessins (pour la plupart des encres de chine), des scènes d’atelier aux encres et aquarelle, des portraits au pastel, des huiles aussi, un peu de tout, quoi. Et, évidemment, il faut le maximum de nouvelles œuvres, donc cela veut dire : encadrements…

medium_AnAllDSCN0307.jpg

Rêveuse, par Amande
Encre et aquarelle

Et vraiment, ce n’est pas ce que je préfère dans les expos !

En plus, nous étions huit artistes exposants, et voilà que l’un d’entre eux nous fait faux-bond en dernière minute !
Il nous avait déjà fait la même mauvaise surprise il y a deux ans, et vraiment ça me met en colère. Les affiches et les invitations sont naturellement déjà imprimées, avec son nom dessus bien sûr.
Il devait participer à l’accrochage des œuvres, travail assez important et demandant des efforts physiques pour lesquels, benjamin de l’association, il est fort utile… Nous sommes tous déçus et contrariés. Mais voilà…comment trop en vouloir à quelqu’un qui tombe subitement malade. Simplement, je pense qu’il aurait pu tomber malade 15 jours plus tôt…

Oui, je sais, c’est pas sympa. Mais ce n’est pas une maladie infectieuse imprévisible, c’est plutôt une affection cyclothymique, alors il aurait peut-être pu anticiper ???

medium_AnAllDSCN1203.jpg

Zoo humain par Amande
Huile sur toile

De toutes façons, cela ne sert à rien de râler. On fera avec. Mais ce n’est pas de chance.
Déjà, cet hiver nous avons perdu notre doyen, 80 ans, subitement décédé. La scoumoune, quoi ! Surtout pour lui…
Alors nous avons décidé de lui rendre hommage. Cela va plomber notre vernissage, tout ça : un mort, un malade, et moi-même qui ne me sens pas très bien…

medium_AnAllAngoisse.jpg

Angoisse par Amande
Huile sur toile

Mais non, je rigole, je vais très bien !

Mais je suis stressée !!! stressée !!!