Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2006

Jalouse ? Moi ?

Je suis allée ce soir au vernissage de l’exposition d’une artiste très connue dans ma région. Elle a même exposé à Paris l’an passé, dans un lieu prestigieux. C’est une artiste qui a pignon sur rue. Je ne voulais pas manquer cela, car j’aime son travail et je n’avais rien vu d’elle depuis quelques années.
Elle travaille, elle aussi, devant modèle vivant, et j’aimerais beaucoup avoir son talent.

Je ne suis pas restée longtemps et je suis rentrée déçue.

Pas restée longtemps, parce que je n’aimais pas l’ambiance. Toute la bourgeoisie locale était là. Je n’ai rien contre, mais franchement, j’avais l’impression qu’ils étaient venus pour qu’on les voie, pas pour voir. Il est de bon ton dans la région d’avoir, accroché à son mur, un tableau de cette artiste. En particulier un nu de dos, sa spécialité. medium_foule2.jpg
Tout le monde papotait en grignotant les tartines de pain bis tartinés de tapenade ou de yaourt au cumin. Peu de gens regardaient vraiment les tableaux… Enfin, j’ai eu cette impression.
Et je ne connaissais presque personne.

J’ai été déçue, parce que tous les tableaux se ressemblaient. Et tous ressemblaient à ceux que j’avais vus à une précédente exposition de cette artiste. Une forte impression de déjà vu me poursuivait. Et le choix délibéré de présenter des œuvres toutes dans les tons de rouges ou de terres me gênait aussi . Je cherchais au moins un beau bleu… Et puis aussi l’impression que chaque tableau avait été fait devant le même modèle féminin. Un visage aigu au regard baissé, des mains trop grandes, des pieds très bien dessinés, mais trop grands aussi…Un peu systématique tout ça. L’impression d’une déclinaison de dessins et d’huiles à peine différents les uns des autres. Pas de surprise, pas de choc visuel.

C’est délibéré ? Ah bon…
C’est pour faire une expo cohérente ? Ah bon…

C’est magnifique, c’est vrai. Mais on dirait qu’elle ne cherche plus, qu’elle est arrivée au bout, qu’elle refait tout le temps le même tableau…
Elle a trouvé son style, c’est sûr. Sa facture est très personnelle. Elle n’a pas son pareil pour croquer une attitude, créer une ambiance, rendre de somptueux drapés. Beaucoup de métier. Mais c’est toujours le même propos, les mêmes regards jetés au sol, la même composition : personnage au centre, petite tête, grandes mains maniérées projetées en avant, posées sur les genoux de la dame, robe au jupon abondant remplissant les deux tiers du tableau.

Bouh ! Déçue !

Mon mari me dit que je suis tout simplement jalouse.
Ben peut-être…medium_Je_boude_.2.jpg

J’ai oublié de vous dire son nom ? Ah oui, tiens !

Vous allez penser que j’aurais pu vous mettre en illustration un ou deux tableaux de cette artiste ?
Je vous assure que j’ai cherché sur le net. Je n’en ai trouvé qu’un. Et il est trop beau.

Après tout, je ne vois pas pourquoi je lui ferais de la pub, à cette dame !