Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2006

Le concours

J’ai reçu une invitation à participer à un concours de peinture, qui proposait deux thèmes :
« Scènes de vie » et « Création contemporaine ».
J’ai décidé de m’inscrire pour le thème « Scène de vie », parce que la création contemporaine, ce n’est pas trop mon truc (voir ici http://amande-douce.blogspirit.com/archive/2006/04/09/vernissage-a-deux-pas-du-centre-du-monde.html#comments et ici : http://amande-douce.blogspirit.com/archive/2006/05/04/art-contemporain.html#comments ).
Et puis d’ailleurs, c’est quoi, la création contemporaine ? Tout créateur vivant actuellement fait forcément de la création contemporaine, non ? Mais enfin je fais l’idiote, car je voyais bien ce qu’ils voulaient dire. Pour eux, la « Création contemporaine » devait être opposée au « Figuratif ordinaire ». Enfin, bon.
On avait le droit de produire deux tableaux pour chaque catégorie, j’ai donc porté « Concertation »

medium_AnAllConcertation.2.jpg


et « Tabagie ».

medium_AnAllTabagie.2.jpg



Lundi 24 juillet, le jour de la remise des prix, j'avais « atelier » jusqu’à 17h30. Je suis partie avant la fin de la séance, car il fallait être à 18 heures sur les lieux du concours, à 20 km de chez moi. Avant d'y aller, il fallait que je fasse quelques courses car nous devions finir la soirée avec des amis que nous avons là-bas. Je ne vous dis pas la course... Avec la chaleur en plus...
Et puis passer ensuite à la maison me changer et récupérer mon mari qui m'attendait. Et hop ! en route !
Nous sommes arrivés 20 minutes en retard. Ils ne m'avaient pas attendu pour la remise des prix, je suis arrivée à temps quand même pour recevoir les félicitations des organisateurs (juste pile poil avant la fin du discours...), car j'ai eu les deux prix...
Je n'ai pas bien compris pourquoi j'ai eu aussi le prix "Création contemporaine", mais je ne vais pas m'en plaindre !

Ce n'est pas le grand prix de la ville de Paris, mais ça viendra...

Et après le vernissage, nous avons passé la soirée chez nos amis dans leur grand jardin au bord de la rivière, bien au frais, c'était très agréable tout cela, je me sentais vraiment bien !

18/07/2006

Ma bougonne aux gros seins

Je ne vous ai pas raconté comment avait été accueilli mon pastel inachevé.
Je me suis retrouvée au mini-vernissage de cette mini-exposition avec quelques artistes locaux, dont plusieurs m’étaient peu connus. Mes copines, qui d’habitude participaient à ce raout villageois étant absentes ou ayant déclaré forfait, je me suis retrouvée isolée au milieu de ces braves gens, tous natifs du village ou presque, et qui se connaissent depuis la maternelle, alors que moi je suis une pièce rapportée (depuis 28 ans quand même).
Je me suis sentie tout de suite mal à l’aise.

Enfin, le doyen des peintres et sa femme sont charmants, et ils ont fait un effort visible envers moi pour m’englober dans le cercle. Et puis, il y a aussi une autre femme, peintre romantique, qui est adorable. Ce sont les seules personnes qui me tutoient, comme on se le fait entre artistes…

J’ai observé les gens présents, et j’ai bien vu que mon portrait ne les intéressait pas du tout, et il faut dire qu’il détonnait parmi les paysages plus ou moins chromos, les natures mortes bien léchées.

medium_AllDSCN1625.jpg

Je n’étais pas la seule à surprendre. Les collages et montages photo d’un jeune artiste plein d’originalité n’ont guère eu les faveurs (à part les miennes…le rouge et le vert y dominaient, j’adore ces complémentaires…) des gens du cru.
Et je dois dire de surcroît que le photographe local présentait une série de jeunes filles tatouées au bas du dos, assises toutes en ribambelle dans un cadre oblong, à la fois très pudiques, et aussi très provocantes, et qui ont eu un certain succès (très mérité !) : dans ma petite ville, les nus qui plaisent le plus sont ceux où on ne voit ni les seins, ni les fesses… Le dos uniquement ! (Egon Schiele serait pour eux très choquant, si toutefois ils le connaissaient…)
medium_SchieleNuallongejambes.2.jpg

Egon Schiele - Nu allongé les jambes écartées.


Et je n'y expose jamais mes nus les plus osés.
medium_AllDSCN0310.jpg

Amande - Nu éros N°3.

Après les discours d’usage vite expédiés, la photo traditionnelle, nous sommes allés dehors boire un coup dans la chaleur de l’après-midi finissant, et j’ai définitivement constaté que ma bougonne était une incomprise. Personne ne m’a fait le moindre petit compliment.

C’est pour cela qu’elle fait cette tête-là !


Mais hier soir, j’ai revu la peintre romantique, et elle m’a dit gentiment qu’elle aimait beaucoup mon portrait. Je la sais sincère, cela m’a fait très plaisir. Mais de toutes façons je suis contente d’avoir exposé ma bougonne, parce que, à moi, elle me plaît, et à beaucoup d’entre vous aussi, vous me l’avez dit…

10/07/2006

De l'amour et du vin

Le vernissage dans les rues du village s'est très bien passé. Cette fois-ci, ma toile a super bien été accrochée sur le grand mur de la coopérative vinicole, dans un endroit très passager, je suis contente.

J’ai encore eu cette surprise de découvrir ma toile toute petite sur ce grand mur, alors qu’elle était si grande dans mon atelier… elle mesure 1,5 mètre sur 1 mètre

medium_o-AllDSCN1601.jpg


J'ai eu beaucoup de compliments. Même mes collègues artistes étaient unanimes, et de certains un compliment vaut de l'or, car ils en sont avares, et leur avis me tient à coeur, car ainsi je me sens reconnue par des gens qui ont consacré leur vie à l'art. C’est vraiment un plaisir que les gens me disent qu’ils ont aimé.

J’ai remanié mes albums pour en créer un nouveau qui décrit les étapes de sa création, depuis la maquette de départ, jusqu’à son aboutissement.
http://amande-douce.blogspirit.com/album/de_l_amour_et_du...

Maintenant, à vous de me dire ce que vous en pensez !

02/07/2006

Gros seins

Je sais, on me dit que je suis partout et que je n’arrête pas d’exposer.
Eh bien, encore une expo…
Mais c’est une minuscule petite expo des artistes, en majeure partie des amateurs, qui habitent dans ma ville et exposent un mois chacun tous les ans à l’Office du Tourisme. Et j’en fais partie.

Pour l’été, l’Office organise une expo spéciale où chacun affiche une seule œuvre.
J’ai choisi, après bien des hésitations, de mettre ce pastel que vous connaissez peut-être déjà si vous suivez mes notes ( note du 17 04 2006 intitulée "Pastel inachevé") :
http://amande-douce.blogspirit.com/archive/2006/04/index....
J’ai un peu redessiné la partie inachevée, mais je ne l’ai pas mise en couleur. J’ai trouvé un joli cadre bleu. Je ne sais pas si cela plaira à mes concitoyens, car il n’est pas très conventionnel.

medium_AnAllDSCN1624.jpg

On verra bien !

Au passage, remarquez le titre que j’ai mis à cette note. Il est justifié par le modèle que j’ai portraituré, mais je l’ai fait exprès : il paraît que cela fait venir du monde sur un blog, ce genre de « mot-clé ».
On verra si c’est vrai !

Et je m’amuse en pensant à la déception des amateurs de gros seins, les mateurs du net, qui vont atterrir sur ma bougonne au bonnet noir… et aux gros bonnets !

S’ils sont malins, ils pourront toujours se consoler avec mon album de dessins de nus…