Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2006

Ma bougonne aux gros seins

Je ne vous ai pas raconté comment avait été accueilli mon pastel inachevé.
Je me suis retrouvée au mini-vernissage de cette mini-exposition avec quelques artistes locaux, dont plusieurs m’étaient peu connus. Mes copines, qui d’habitude participaient à ce raout villageois étant absentes ou ayant déclaré forfait, je me suis retrouvée isolée au milieu de ces braves gens, tous natifs du village ou presque, et qui se connaissent depuis la maternelle, alors que moi je suis une pièce rapportée (depuis 28 ans quand même).
Je me suis sentie tout de suite mal à l’aise.

Enfin, le doyen des peintres et sa femme sont charmants, et ils ont fait un effort visible envers moi pour m’englober dans le cercle. Et puis, il y a aussi une autre femme, peintre romantique, qui est adorable. Ce sont les seules personnes qui me tutoient, comme on se le fait entre artistes…

J’ai observé les gens présents, et j’ai bien vu que mon portrait ne les intéressait pas du tout, et il faut dire qu’il détonnait parmi les paysages plus ou moins chromos, les natures mortes bien léchées.

medium_AllDSCN1625.jpg

Je n’étais pas la seule à surprendre. Les collages et montages photo d’un jeune artiste plein d’originalité n’ont guère eu les faveurs (à part les miennes…le rouge et le vert y dominaient, j’adore ces complémentaires…) des gens du cru.
Et je dois dire de surcroît que le photographe local présentait une série de jeunes filles tatouées au bas du dos, assises toutes en ribambelle dans un cadre oblong, à la fois très pudiques, et aussi très provocantes, et qui ont eu un certain succès (très mérité !) : dans ma petite ville, les nus qui plaisent le plus sont ceux où on ne voit ni les seins, ni les fesses… Le dos uniquement ! (Egon Schiele serait pour eux très choquant, si toutefois ils le connaissaient…)
medium_SchieleNuallongejambes.2.jpg

Egon Schiele - Nu allongé les jambes écartées.


Et je n'y expose jamais mes nus les plus osés.
medium_AllDSCN0310.jpg

Amande - Nu éros N°3.

Après les discours d’usage vite expédiés, la photo traditionnelle, nous sommes allés dehors boire un coup dans la chaleur de l’après-midi finissant, et j’ai définitivement constaté que ma bougonne était une incomprise. Personne ne m’a fait le moindre petit compliment.

C’est pour cela qu’elle fait cette tête-là !


Mais hier soir, j’ai revu la peintre romantique, et elle m’a dit gentiment qu’elle aimait beaucoup mon portrait. Je la sais sincère, cela m’a fait très plaisir. Mais de toutes façons je suis contente d’avoir exposé ma bougonne, parce que, à moi, elle me plaît, et à beaucoup d’entre vous aussi, vous me l’avez dit…

Commentaires

SUPERBE !!!

je reviens pour te parler du reste...promis! il fait trop chaud là en fait, je suis passée en mode flème aigue!!

Vraiment superbe ce nu! vraiment!!!!

;)

Écrit par : coco | 21/07/2006

A moi elle me plait ta bougonne.
Tu aurais pu leur dire qu'elle avait un tatouage elle aussi ! Et en bas du dos s'il vous plait !

Écrit par : Laurence | 25/07/2006

C'est vrai, Laurence, j'aurais dû dire ça. Mais je sais que ce n'est pas vrai, car cette fille a aussi posé nue, point de tatouage...;-))) Mais elle a des cheveux magnifiques. Là, évidemment, cela ne se voit pas...:-)))

Écrit par : Amande | 26/07/2006

Les commentaires sont fermés.