Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2006

Mes vernissages de juin

Mes vernissages se suivent et ne se ressemblent pas du tout !

Vendredi, c’est l’exposition de groupe dont le thème est : « Gros Plan ». Terme photographique qui a bien inspiré les peintres.
Une bonne vingtaine de participants a planché et produit des œuvres originales et créatives. C’est un bon groupe d’artistes, dont beaucoup sont professionnels, et qui apportent leur folie, leur fantaisie, leur poésie, dans une jolie galerie installée dans une maison ancienne très typique de la région.
Les vernissages ici sont toujours très festifs et attirent beaucoup d’amateurs d’art. On boit du vin rouge et on mange du pain bis tartiné de délicieux pâtés, des olives piccolines, et les inévitables chips à gogo. C’est très convivial et tout le monde est content. Difficile de voir les œuvres si on arrive un peu tard, tellement la foule se presse et déborde jusqu’à l’extérieur. Mais tout de même, contrairement à bien d’autres vernissages, tous s’intéressent, et les œuvres sont examinées, commentées…
Quelques exemples ?
Zoom sur un cœur de coquelicot, sur une guirlande de petites bouteilles d’essences de plantes (en trompe-l’œil), sur un corps de jeune homme (un peu timide, le zoom, à mon avis…), sur un beau visage d’africain orné de peintures de cérémonie (ou de guerre ?)… Installation d’un mannequin habillé de… grands plans architecturaux drapés et froissés comme une robe de mariée. Chaque présentation est différente et le dispute aux autres en originalité.
Voici ma participation :

medium_RegardsMail.JPG
REGARDS

Samedi, c’est mon exposition en solo à Cucugnan. Changement total d’ambiance. D’abord, je suis la seule artiste en point de mire, je me sens donc beaucoup plus… exposée ! Ensuite, ce n’est pas dans mon environnement habituel et je sais que mes amis risquent d’être fort peu nombreux à se déplacer jusque-là.
Ce n’est pas totalement l’inconnu tout de même, puisque je connais Otto, le président de l’association d’artisans qui m’a invitée, depuis près de trente ans. Et que certains autres membres de l’association me sont également connus, bien que perdus de vue depuis des années.
J’arrive de bonne heure (pour une fois…) avec l’intention d’aider pour le vernissage, mais je vois que tout est bien organisé, que chacun s’affaire et je me sens un peu empruntée dans mon petit tailleur pantalon mauve et mes escarpins, alors que tous sont vêtus beaucoup plus « cool » !
Je monte voir l’expo qui est installée au premier étage, et je suis un peu contrariée de voir qu’un grand meuble vitrine en haut de l’escalier est resté vide, alors qu’il devait présenter des poteries originales. J’apprendrai plus tard que les fameuses poteries n’ont pas été cuites à temps et qu’elles seront installées plus tard. Dommage, car cela donne un peu l’impression d’arriver dans un grenier… Heureusement , dans la deuxième salle, l’autre meuble vitrine a été rempli, lui, de jolies céramiques ornées de nus, œuvres de Otto. Dans cet espace, je n’ai accroché que des nus, donc cela s’harmonise tout à fait bien.
medium_AllDet1DSCN1513.jpg

medium_AllDet3DSCN1515.jpg

medium_AllDet4DSCN1522.jpg

Otto me présente à des visiteurs qui s’intéressent à mon travail et me posent des questions sur les œuvres présentées. Cela me fait plaisir de parler avec eux. Puis, le Conseiller Général du canton arrive, Otto est très content d’une visite tellement honorifique pour son association. Nous bavardons un moment à bâtons rompus avec cet élu qui semble se préoccuper de la peinture comme de sa première culotte, mais qui pose quelques questions polies. On sent qu’il est là en représentation officielle auprès de ses électeurs, et tout cela n’a rien que de très normal, c’est le système qui veut cela. Je suis satisfaite de voir que Otto est content de cette visite, c’est bon pour l’image de l’association !

Les invités commencent à arriver. L’ambiance est très différente de celle du vendredi. Quelques artistes de ma connaissance sont présents. Je retrouve avec plaisir une peintre que je ne vois pas assez souvent, très chaleureuse et qui est venue en voisine. Nous papotons un bon moment. Les autres gens sont des touristes qui passaient par là, et des personnes invitées par l’association : des artisans, des viticulteurs, des agriculteurs… Mais en fait, ils sont tous ou presque des « étrangers » qui se sont installés dans le coin, séduits par le charme des paysages audois. Adeptes du retour à la terre des années 70, ceux qu’on appelait les « hippies » (ce sont eux que je connais : Monique, la chevrière, par exemple, si courageuse et tenace, que je reconnais tout de suite), ou jeunes fraîchement débarqués qui veulent vivre ici autrement que dans les villes de grande solitude…
Les habitants de Cucugnan, eux, ne se sont pas déplacés…Pas un élu de ce village non plus… Otto est vexé.
Il nous invite à venir sur la charmante terrasse-jardin où les tables ont été dressées. Il fait un petit discours sympa. J’ajoute un petit mot de remerciement, et hop ! Santé !
On peut boire du vin, bien sûr, mais aussi de l’hydromel, (tiens tiens ! je vais goûter ! ) et des sirops inattendus. Des plateaux offrent des tranches de pains d’épices ornées d’un petit fromage de chèvre frais, une généreuse pizza, des petits gâteaux je-ne-sais-pas-à-quoi, mais délicieux…rien que des choses inhabituelles, cuisinées par les associés.
Et pas du tout de chips !…
Au passage, je retrouve une vieille connaissance perdue de vue depuis plus de 15 ans…C’est fou ce qui se passe comme trucs dans cette petite fête !

Vendu vous dites ? Eh bien non, je n’ai rien vendu, malgré tous les compliments et interviews divers des visiteurs.
Pas grave…je reste « accrochée » jusqu’au 30 septembre…

Commentaires

Bravo Amande, j'avais l'impression d'être présente à ton vernissage tant tes descriptions sont détaillées, jusqu'à la couleur de l'olive sur le toast. J'adore vraiment ta manière de raconter. Pour les ventes, il te reste encore bq de temps et les gens qque fois ne font pas le pas tout de suite. Et la période n'est pas vraiment favorable.…plus de sou.
Quant à mon vernissage…Il ya des galeristes qui tiennent une galerie comme moi une droguerie de quartier.
Claire dit "cocotte verte" dans certains cas.

Écrit par : claire | 12/06/2006

Je suis d'accord avec Claire, tes descriptions sont aussi imagées que tes peintures. Bravo.

Écrit par : Laurence | 12/06/2006

exposer...on peut souhaiter...montrer...mais surtout recevoir des regards. Seul(e). La peinture c'est souvent être "seul(e)". On se surprend à avoir les mains moites ce jour là...pourtant il ne s'agit pas " de faire carrière"...non, il s'agit de montrer ce qui nous importe. Ce qui nous "squatte" chaque jour.
Merci de nous faire partager ton "squatt"à toi.
christophe.

Écrit par : christophe | 12/06/2006

...

si je passe par Cucugnan
je m'arrêterai douce amande

...

Écrit par : sylvie | 16/06/2006

Sincères félicitations pour l'exposition, le lieu à l'air magnifique et il met en valeur tes toiles
bonne continuation artistique
Odile "une sculptrice"

Écrit par : odile | 30/06/2006

Coucou, Odile la sculptrice !
Merci pour ta visite, je retourne de temps en temps sur ton blog, mais je n'y vois plus de nouveautés depuis un moment :-)) Continues-tu le croquis ? As-tu de nouvelles statues à nous montrer ?

Écrit par : Amande | 01/07/2006

Les commentaires sont fermés.