Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2006

Brèves (ou pas…) de super-marché

J’arrive au super-marché. Un jeune homme boutonneux avec de grosses lunettes se précipite vers moi.
« Vous avez la carte fidélité, Madame ?
- Oui, Monsieur.
- Alors, tentez votre chance, vous pouvez gagner jusqu’à 40 euros à notre borne des gagnants !
- Oh, moi je ne gagne jamais.
- Essayez, Madame, cela ne coûte rien ! »

medium_schieleautoportraitpenche.jpg

(Egon Schiele)
J’essaye, sans conviction, et, évidemment, j’ai droit à l’habituel « perdu ! »
« Vous voyez bien !
- Avez-vous la carte passe-passe ?
- Oui.
- Alors vous avez une deuxième chance !!! »
Il est content. Il a tellement l’air d’avoir envie que je gagne, ce pauvre garçon, que je fouille dans mon sac et extirpe la fameuse carte. Il me la prend des mains et, fiévreusement, la passe dans la borne de la chance. « perdu ! »
« Vous voyez bien, je ne gagne jamais rien ! »
Il est embêté, le monsieur.
Autour de nous, les gens rigolent, mais ils veulent tenter leur chance. Eux ils gagnent quelquefois.
Moi, non.

En plus, il suffit que je choisisse une caisse pour qu’il se passe quelque chose. Vous savez, comme dans le vieux sketch des inconnus « ça ne passe pas ! ».
La caisse-enregistreuse coince.
La vieille dame a oublié son code et son chien.
La caissière est débutante et elle appelle la caisse centrale : « Corinne, comment on fait pour les bons de réduction des sauces grand-mère ? J’y arrive pas… »
Le pull-over a perdu son code-barre.
Le monsieur a oublié de peser ses bananes.
J’en passe et des meilleures.

Quelquefois ça m’énerve, mais quelquefois c’est drôle.
Ce jour-là, il n’y a pas beaucoup de monde. A la caisse spéciale carte passe-passe, une dame a presque fini de payer, il y a juste un jeune homme avant moi, et il n’a qu’un article. Pour une fois, je ne vais pas trop attendre.
Je trouve quand même bizarre que ce garçon, à peine majeur apparemment, ait la carte passe-passe. Mais bon, c’est peut-être celle de sa mère. Sans plus me poser de questions, je commence à déposer mes achats sur le tapis roulant.
Ce faisant, je vois que le garçon prend deux des panonceaux « client suivant » qui séparent le futur tien du bientôt mien, et les pose de chaque côté de son emplette, de façon à la masquer le plus possible. Je comprends pourquoi quand la vendeuse attrape la petite boite en question pour la passer devant le scanner : c’est une boîte de préservatifs.
Je souris intérieurement.
D’un air faussement décontracté, il engloutit son paquet dans un sac plastique et tend un billet de cinq euros.
A ce moment, la caissière prend un air catastrophé et devient très rouge, puis très verte : « Vous n’avez pas la carte passe-passe ? c’est une caisse passe-passe, je ne peux pas prendre d’espèces ! »
Non, il ne l’a pas. Il devient très vert, puis très rouge.
medium_schiele36.jpg

(Egon Schiele)
Elle décroche fébrilement son téléphone de caisse.
« Corinne, j’avais pas vu que c’était une caisse passe-passe, le monsieur n’a pas la carte, il paie avec des espèces…comment je fais ? En plus, la cliente précédente a fait un chèque…comment je fais ? »
Corinne arrive et le calvaire du garçon continue. Il doit ressortir du sac sa boîte de préservatifs pour que Corinne la repasse devant le scanner. Elle la lui rend, mais lui explique qu’il va falloir qu’il vienne avec elle à une autre caisse pour pouvoir payer en espèces. Le malheureux ne sait plus où se mettre, il essaie de prendre un air dégagé, oui madame, je comprends, j’aurais pas dû, il y a des jours où il vaudrait mieux rester couché, moi qui voulais éviter le regard de la pharmacienne près de chez moi…

Sortez couvert, facile à dire !

22:05 Publié dans En aparté... | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : peinture

Commentaires

Ouaf ouaf ! Du piège de la carte passe passe ! Merci de l'anecdote.

Écrit par : Sam | 27/04/2006

Le con de l'homme c'est le condom !

Cette petite tranche de Vie m'a beaucoup amusé.Merci.
Si tu veux viens sur mon blog, moi aussi je peint, mais je n'ai pas encore trouvé la nécessité présomptueuse d'étaler mon savoir-faire.
Amicalement...collégue !

Écrit par : louloufrompluton | 28/04/2006

Dommage, j'aimerais bien voir...

Est-ce donc une nécessité présomptueuse ?
Nécessité, non, juste un plaisir de se frotter aux regards et aux commentaires, même s'il y a risque de critique, car je pense sincèrement que la critique est souvent un bon moyen de se remettre en question.

Présomptueuse, peut-être. Mais peut-être aussi que la présomption c'est de ne pas "étaler" ce que l'on pense être son "savoir-faire" ?

Puis-je savoir comment tu as atterri sur mon blog ?

Écrit par : Amande | 28/04/2006

merci pour ton petit passage sur mon blog... le début n'est pas toujours très évident. je trouve le tien très interressant! et tes petites anecdotes très marrantes!
encore merci!

Écrit par : Nilou | 30/04/2006

J'aime beaucoup votre "non auto portait " ainsi que vos dessins de nus ; je suis très étonnée de la palette de vos techniques et de vos styles ; bravo !

Écrit par : almane | 01/05/2006

j'étais morte de rire devant ta carte passe-passe et surtout la boite de présos du JH je les achète également en supermarché mais jamais rien de tel ne m'est arrivé
;-) Sympa le clin d'oeil à Schiele j'aime bcp de peintre Bises amande!

Écrit par : maylis | 01/05/2006

Merci Maylis, tes visites me font toujours plaisir !

Écrit par : Amande | 03/05/2006

Excellentissime !!! Et dire que l'on pense que cela n'arrive qu'à soi ! Cela me soulage... Et moi aussi (quand j'ai le temps), je me régale à observer mes pairs, les grandes surfaces et leurs caisses étant un vivier de choix !
Bisous Amande

Écrit par : Béa | 04/05/2006

Arf!! trop bon!


Louloufrompluton: (je me permets Amande, hein?)
il n'y a rien de présomptueux dans le fait de montrer, mais la juste finalité des choses! que serait un livre, s'il n'était pas lu, un film s'il n'était pas vu, une chanson si elle n'était pas écoutée??? Il en va de mème pour la production de chacun en peinture, dessin et autre!

Amande, je pense que loulou a trouvé un lien depuis chez moi! c'est ça monsieur loulou ??

:-))

Écrit par : coco | 07/05/2006

Merci pour le coup de main, Coco.
Que louloufrompluton vienne de chez toi ou fromvénus, il est le bienvenu. J'apprécie aussi la causticité et la glose...
Ici la porte est ouverte, entrez donc, m'sieurs-dames !

Écrit par : Amande | 07/05/2006

j'avais pas trop le coeur à rire, mais je l'ai retrouvé!
l'embarras des autres est souvent une source de régal ... la nature humaine à laquelle j'appartiens me fait pitié!!!
Bises, Chen!

Écrit par : chen | 09/05/2006

Merci pour ta visite ma Chen la Jena, je sais que tu n'as pas le coeur à ça en ce moment, et si j'ai pu te faire sourire un peu, tant mieux. J'essaierai de recommencer !
Gros bisous

Écrit par : Amande | 09/05/2006

Les commentaires sont fermés.