Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2006

Le modèle nu vivant

Je parle souvent, dans mes présentations, du modèle vivant. J’y attache une grande importance, car pour moi c’est une source perpétuelle de bonheur que de dessiner ou peindre devant un bon modèle.

N'importe qui ne peut pas être un bon modèle de nu. C'est un vrai travail qui demande de la patience mais aussi une participation mentale, un don de soi. Car ce n'est pas rien que de poser nu devant une ou plusieurs personnes qui vous scrutent, en pleine concentration. J'ai beaucoup de respect pour « mes » modèles , ceux qui savent bien poser.
Car la situation n’est psychologiquement pas anodine : le modèle est nu, le peintre est vêtu. Pire encore si le modèle pose pour un groupe. Rappelez-vous du scandale provoqué par le tableau de Manet « Le déjeuner sur l’herbe ». Il présentait une femme nue, et des hommes vêtus.

Et si le modèle en éprouve du plaisir par goût de l’exhibitionnisme, cette situation reste tout à fait particulière et pas simple à gérer.

Car il ne suffit pas d’être jeune et jolie pour être un bon modèle. J’ai vu des jeunes femmes très agréablement faites, poser de façon totalement inintéressante. Et a contrario, des personnes apparemment insignifiantes qui se révélaient sur la sellette.

Il y a beaucoup d’éléments qui font l’intérêt d’un modèle nu vivant.
La qualité de la peau : il y a des peaux qui accrochent la lumière, qui ont des colorations mouvantes, des nuances délicates.
La plastique : elle varie beaucoup, certains sont dignes de Maillol ou de Renoir, d’autres auraient plu à Egon Schiele…Tout en courbes, ou nerveux et musclé, la plastique joue son rôle dans l’ambiance qui sera donnée au croquis ou au dessin.
La grâce du geste : il ne s’agit pas de s’asseoir ou de lever un bras derrière la tête pour prendre une pose intéressante. Le bon modèle a conscience de son corps, se déhanche, incline la tête, privilégie l’asymétrie, il pose jusqu’au bout des doigts.
La présence : le modèle qui s’avachit et fixe le vide d’un regard bovin n’est pas stimulant. Celui qui reste tonique, qui se mobilise, qui observe, parfois, l’artiste au travail, émet des ondes positives qui favorisent l’inspiration.
L’effort : dès qu’une pose dure un peu, ne serait-ce que trois minutes, la tenir demande un effort musculaire. Essayez vous-même de rester plusieurs minutes dans la même position sans bouger du tout, vous verrez. Alors les muscles se nouent un peu et apparaissent mieux sous la peau, les tendons ressortent davantage, le modèle semble plus dynamique. J’aime ce moment.

J’ai remarqué aussi que les modèles les plus présents, les plus agréables à dessiner ou peindre, ont eux-mêmes la fibre artistique. Ils peignent, dessinent, ou sont danseurs, acteurs…

Je commence à avoir une longue expérience du travail devant modèle vivant, et plus je travaille, plus je suis consciente de l’importance de leur rôle dans ma création.

Commentaires

Je suis artiste peintre du Québec. Je peins depuis 34 ans. Je pense sincèrement que tu es une des artistes qui m'as le plus impressionné à ce jour ! On en mangerais !!!
Les huiles, encres et aquarelle !!! Beaucoup de force dans tout ça ! Ta fenêtre sur le monde est passionnante !
Bravo !
Moi j'ai aussi un blog à partager ! «La bulle à Valcourt»
http://valcourt.oldiblog.com/
Quand tu auras de nouvelles choses, tu serais gentille de me prévenir !
Allez ! Et vive la passion !
Guy Valcourt

Écrit par : Guy Valcourt | 12/03/2006

A l'écrit, Vous décrivez savoureusement et certainement mieux le modèle nu que certains peintres peuvent le faire avec leurs pinceaux ...

Écrit par : SLC | 18/03/2006

Bravo pour ce Blog de très grande et belle tenue. Merci, par ailleurs, d'être venu faire un tour sur notre site (http://lesliaisonsdangeureuses.blogspirit.com/), où l'on parle aussi (mais pas seulement, ou tout du moins, sous un certain angle...) de peinture. G & M.

Écrit par : Georges | 19/03/2006

frôlement d'ailes vers toi....

Écrit par : vi | 27/03/2006

Les commentaires sont fermés.